L’homéopathie pour soulager les troubles du sommeil durant la grossesse

On estime que 75% des femmes enceintes sont confrontées à des troubles du sommeil durant leur grossesse.

La diminution du temps de sommeil ainsi que la dégradation de sa qualité sont des phénomènes récurrents durant une grossesse et peuvent aussi être la conséquence d’un état émotif troublé (anxiété, sensibilité extrême, pleurs…) et d’un état physique fragilisée qui pourrait ainsi influer sur le déroulement de la grossesse, voire de l’accouchement. Il est donc primordial de ne pas minimiser cet aspect là de la grossesse.

Quelles sont les causes des troubles du sommeil pendant la grossesse ?

En réalité, les raisons pour lesquelles les femmes enceintes souffrent de troubles du sommeil varient pendant les trimestres de grossesse.

Normalement, durant le premier trimestre, les femmes enceintes sont plus sujettes à l’hypersomnie, une intense fatigue est ressentie avec le besoin de plus de sommeil. Ce trouble est dû à une augmentation de la progestérone, une hormone qui agit comme somnifère naturel. Toutefois, certaines femmes peuvent rencontrer des difficultés qui sont souvent liées à l’angoisse, la peur de la fausse couche, la peur de l’inconnu… bien souvent cela s’apaise lors de la première échographie. Dans d’autres cas, les nausées et les envies préssantes régulières seront à l’origine d’un sommeil perturbé.

À partir du quatrième mois de grossesse, le sommeil devient plus serein, bien que des ronflements puissent survenir à cause du gonflement des muqueuses provoqué par l’œstrogène (encore une histoire d’hormone!)

Généralement, on constate que le 2ème trimestre de grossesse est le plus apprécié par les futures mamans, c’est la période où les hormones se stabilisent, le ventre s’arrondit sans pour autant causer d’importante gêne, c’est aussi la période où les mouvements du fœtus commencent à être ressentis et où il commence à y avoir un réel échange entre les parents et le bébé en devenir.

Tout se gâte de nouveau à partir du troisième trimestre : entre les mouvements du fœtus, la gêne occasionnée par un ventre de plus en plus imposant, les douleurs articulaires et les crampes, les douleurs au dos et aux jambes, une respiration plus difficile, les remontées acides dues aux reflux gastro-œsophagiens, un état émotif en dents de scie qui revient avec l’excitation et l’impatience de rencontrer bébé  qui se mêle à la peur de l’accouchement et à la peur de la nouvelle vie en perspective, c’est un véritable festival! Heureusement, il existe des remèdes homéopathiques pouvant aider et soulager les femmes enceintes pour une grossesse apaisée.

Quels remèdes homéopathiques prendre pour un sommeil apaisé pendant la grossesse ?

Là où l’homéopathie sera totalement efficace ce sera pour traiter les troubles émotionnels dus aux angoisses de la future maman.

Pour simplifier le choix face à une multitude de remèdes, nous conseillons le Kit homéopathique Troubles du Sommeil élaboré par la pharmacie bio en ligne Soin et Nature. C’est un kit complet qui se compose de 5 remèdes correspondants à différents états d’anxiété dont la femme enceinte sera confrontée lors de sa grossesse.

Il contient :

IGNATIA AMARA 9CH : qui apaisera les émotions incontrôlables souvent ressenties au cours du premier trimestre.

GELSEMIUM SEMPERVIRENS 9 CH : qui sera utile pour contrôler et calmer la peur par anticipation, un indispensable à avoir pour le dernier trimestre et lors de l’accouchement, aussi bien pour la future maman que le futur papa!

PASSIFLORA INCARNATA 7CH : qui est un excellent remède pour combattre les insomnie dus à l’anxiété, à avoir sur sa table de chevet tout au long de la grossesse !

COFFEA CRUDA 7CH : qui calmera les pensées trop agitées et omniprésente, excellent pour les personnes sujettes au « petit vélo dans la tête » au moment de s’endormir.

NUX VOMICA 9CH : qui est un remède traditionnellement utilisé pour traiter les insomnies, mais qui sera également utile pour soulager les nausées.

A lire aussi : Rhume et homéopathie pour la femme enceinte

Malheureusement, il y a certains troubles physiologiques que l’homéopathie ne pourra pas résoudre totalement, néanmoins elle pourra soulager certains symptômes tels que :

  • Les troubles urinaires, avec une fréquente envie d’uriner qui s’explique encore une fois à cause du chamboulement hormonal en début de grossesse. Pour réguler l’envie qui peut troubler le cycle du sommeil, prendre Sepia 9CH, 5 granules 4 à 5 fois par jour
  • Les aigreurs d’estomac qui peuvent survenir en position allongée, sont causées par la progestérone (encore!) qui réduit l’activité digestive de l’estomac. Pour y remédier prendre Robinia 5 CH, 5 granules trente minutes avant les repas, au coucher et/ou au moment des brûlures
  • Les troubles circulatoires qui surviennent généralement au cours du 6ème mois de grossesse à cause principalement de la taille de l’utérus qui comprime les veines. Pour décongestionner la circulation veineuse prendre 3 fois par jour trois granules d’Aesculus Hippocastanum 4 CH et de Collinsonia 4 CH

Pour limiter la fatigue lié à la grossesse, il est possible de combiner d’autre solutions naturelles à l’homéopathie :

  • Les hydrolats : sont des eaux aromatiques, qui contiennent des molécules d’huiles essentielles à l’état de “traces”. Les hydrolats ont toujours les mêmes fonctions que l’huile essentielle qu’ils ont servi à produire, mais ils sont beaucoup plus doux et ne comportent pas de contre-indications. Ainsi, une cuillère à soupe d’hydrolat de Fleur d’Oranger dans un verre d’eau tous les soirs ; quelques vaporisations d’eau florale de Lavande dans la chambre ; ou bien  un coton imibé d’hydrolat de Camomille Romaine à frictionner sur le plexus solaire seront un alliés efficace pour un sommeil serein et réparateur
  • Les Fleurs de Bach : sont des élixirs floraux qui agissent positivement sur les émotions négatives ou les humeurs. Les elixirs soulages les troubles tels que les peurs diffuses, les angoisses, la tristesse, l’hypersensibilité…
  • Les plantes : bien que certaines plantes soient déconseillées pendant la grossesse, il y en a d’autres qui sont vivement recommandées pour leurs vertus apaisantes, sédatives et eupetiques. Une infusion de Verveine Citronnée le soir apaisera les esprits les plus anxieux et calmera les spasmes. Une infusion de Melisse après les repas facilitera la digestion

A lire aussi : Généralités sur l’homéopathie et la femme enceinte

http://www.magicmaman.com/,insomnie-pendant-la-grossesse-les-causes-de-vos-nuits-agitees,103,2049726.asp

http://www.bebetou.com/sommeil-insomnies-et-grossesse.html

Guide Familial de l’homéopathie, Dr Alain Horvilleur

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *