une femme qui se soigne avec homeopathie pour un rhume

Rhume et homéopathie pour la femme enceinte

La grossesse est une période pendant laquelle l’organisme va devoir être particulièrement tolérant sur le plan immunitaire pour éviter le rejet du fœtus. C’est ce que l’on appelle le miracle de la vie! formidable lorsque l’on y pense, un peu moins lorsque l’on croise la route du virus de la rhinopharyngite ou de la grippe nous mettant K.O pendant plusieurs jours…

L’immunité pendant la grossesse

Sur le plan immunitaire, la grossesse s’apparente un peu à une greffe. Le bébé qui se développe possède un système immunitaire différent qui provient pour moitié du père et pour moitié de la mère. Comme pour une greffe, il faut arriver à faire coexister ces deux systèmes immunitaires différents au sein d’un même organisme. Cela est possible grâce au fœtus qui produit des molécules inhibant le système immunitaire maternel. Le système immunitaire devient alors plus tolérant pour protéger bébé, mais également plus tolérant envers les virus.

La fatigue joue également un rôle très important dans cette faiblesse. La grossesse pour la majorité des femmes s’associe à une grande fatigue. Tout d’abord lors du premier mois en raison d’une augmentation de progestérone, une hormone qui agit comme somnifère naturel. Les femmes sont alors sujettes à de l’hypersomnie avec un rythme de vie qui ne leur permet pas parfois de se reposer et de dormir autant qu’elles en ont besoin. Au cours du dernier trimestre, généralement, la fatigue se fait de plus en plus sentir. Bébé prend de plus en plus de place, engendrant des douleurs, des troubles gastriques, des insomnies…

A cela s’associe un organisme fragilisé par l’énergie demandée pour faire grandir le fœtus.

Au cours d’une grossesse, l’organisme se retrouve fragilisé, il est plus apte à attraper des virus, surtout en période d’intersaison et hivernale.

Comment soigner un rhume pendant la grossesse grâce à l’homéopathie ?

S’il y a bien une pharmacie de secours à avoir chez soi lorsque l’on est enceinte c’est bien l’homéopathie ! Là où certains médicaments seront nocifs pour le bébé, où il faudra faire attention aux éventuels risques, où l’on est jamais très sûr de soi, l’homéopathie, elle, constitue un remède naturel, non toxique pour le fœtus ni risque iatrogène avec d’autres traitements.

En cas de petit virus, tel qu’un simple rhume qui va s’étaler sur plusieurs jours voir semaines, risquant d’engendrer différentes pathologies, le réflexe à avoir c’est penser homéopathie.

Voici une liste de remèdes homéopathiques

Pour faciliter l’achat et ne pas se perdre dans les tubes, les dilutions et les doses, un kit homéopathie spécialement conçu pour traiter le rhume dans sa globalité a été élaboré, il se compose de :

Allium Cepa Composé: recommandé pour les inflammations nasale avec écoulement irritant, les yeux humides chargés, la tête lourde… 5 granules 2 fois par jour.

Belladonna 5ch: conseillé en cas de maladie aiguë infectieuse avec grosse fièvre et état fébrile. 5 granules 2 fois par jour.

Kalium bichromicum 9ch: utile lorsque les muqueuses sont enflammées avec écoulement nasal épais et jaune, accompagné d’une perte de l’odorat et du goût. 5 granules 2 fois par jour

A titre préventif, en cas de coup de froid dès que vous sentez les premier symptômes arriver prenez immédiatement :

Oscillococcinum : une dose dès les premiers symptômes ressentis

Aconitum Napellus 9CH : à prendre toutes les heures après avoir pris la dose de Oscillococcinum

Bien qu’elle ne soit pas plus sujette qu’une autre personne à attraper le virus, la femme enceinte est particulièrement vulnérable à la grippe. Ce sont les complications engendrées par le virus qui peuvent être dangereuses. Elles se situent surtout au niveau respiratoire et peuvent conduire à une hospitalisation.

Là encore, l’homéopathie peut se révéler très efficace pour prévenir et se protéger contre la grippe.

A lire aussi : L’homéopathie pour soulager les troubles du sommeil durant la grossesse

Comment prévenir la grippe grâce à l’homéopathie ?

Pour cela il suffit de suivre un protocole élaboré à partir de 3 remèdes homéopathiques que propose le kit homéopathique anti grippe spécialement conçu à titre préventif, il se compose de :

INFLUENZINUM 9CH: c’est un remède destiné à prévenir et à traiter la grippe, mais aussi à accélérer le rétablissement après un état grippal. Ce médicament est recommandé en tant qu’alternative au vaccin grippal et il se prend plusieurs semaines avant les périodes de prolifération de cette maladie.

THYMULINE 9CH: Cette souche homéopathique est une dilution d’une hormone thymique de synthèse jouant un rôle dans les défenses immunitaires. Il a été démontré que l’administration de ce médicament, durant les 5 à 6 mois allant de la fin de l’automne au début du printemps, pouvait réduire significativement le nombre et la durée des épisodes infectieux.

SERUM DE YERSIN 15CH: ce remède est fabriqué à partir du sérum anti-pesteux de l’Institut Pasteur. Il est principalement recommandé en homéopathie à titre de vaccin anti-grippe

Pour une efficacité optimale il est conseillé de suivre ce protocole :

Prendre une dose par semaine d’INFLUENZINUM 9CH  pendant un mois. Puis une dose par mois les mois suivants, tant que l’exposition au virus grippal persiste.

Alterner la prise de 10 granules de THYMULINE 9CH et de SERUM DE YERSIN 15CH un dimanche sur deux afin de renforcer l’efficacité des monodose d’influenzinum 9CH.

Pour renforcer l’immunité pendant la grossesse, nous vous conseillons également d’associer à l’homéopathie d’autres remèdes naturels, tels que :

La Gelée Royale :  véritable concentré d’éléments vitaux (lipides, glucides, protéines, vitamines, minéraux, oligo-éléments)

La gelée royale agit sur le moral avec des effets euphorisants, une baisse du stress et une lutte contre l’état dépressif

Elle renforce les défenses de l’organisme et prévient ainsi des maladies hivernales

Elle accélère la récupération suite à une fatigue physique ou nerveuse

Elle améliore les performances physiques et intellectuelles

La gelée royale est connue pour augmenter la résistance au froid

A lire aussi : Généralités sur l’homéopathie et la femme enceinte

Les probiotiques: dès le 4ième de grossesse il est judicieux de faire une cure de probiotiques autant pour limiter les troubles digestifs associés à la grossesse que pour booster l’immunité.  La majeure partie de nos cellules immunitaire se trouvent dans nos intestins. 100 000milliards de bactéries présentes dans le microbiotes intestinal contribuent à empêcher les bactéries pathogènes de coloniser l’intestin. Il est donc primordial de prendre soin de cet écosystème que constituent les bonnes bactéries grâce aux cures de probiotiques.

Le magnésium Le magnésium est essentiel à de nombreuses fonctions de l’organisme. Présent dans toutes les cellules de notre corps (un adulte possède environ 25 g de ce minéral au total), il participe entre autres à plus de 300 réactions enzymatiques et il est particulièrement essentiel pour le maintien de l’équilibre nerveux et musculaire.

Sources :

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-comment-la-mere-tolere-son-fstus-28316.php

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *