allergie enfant homeopathie

L’allergie chez l’enfant avec l’homéopathie

L’allergie correspond à un état d’hypersensibilité de l’organisme qui cherche à réagir en présence de substances étrangères (pollen, acariens, poussières…). A l’aide d’une réponse immunitaire très élaborée. Il s’agit d’une réaction salutaire dans la mesure où elle lutte contre les aléas de l’environnement. On trouve un terrain allergique chez 20 à 30% des patients dont les trois quarts ont des allergies respiratoires.

Certains rhumes, l’asthme, l’eczéma, l’urticaire, le choc anaphylactique font partie des allergies. Elle peut se manifester également par des troubles digestifs: diarrhées, nausées, vomissements. Le stress peut déclencher ou aggraver les crises.  En France l’allergie alimentaire concerne entre 2 et 4% de la population. Elle affecte plus souvent les enfants ( 8 à 10% d’entre eux) que les adultes. L’allergie se dépiste grâce à une batterie de tests cutanés (une rougeur se déclenche quand le test est positif pour une substance donnée) et des prises de sang. Certains patients subissent avec succès une «désensibilisation» à la substance responsable de leur allergie. Le principe de la désensibilisation est d’exposer régulièrement l’organisme à de petites quantités de substance allergisante (l’allergène) afin de réduire progressivement la réponse immunitaire vis-à-vis de celle-ci, et de finir par réduire complètement la sensibilité de l’organisme.

Plus touchés que les adultes, les enfants sont les premières victimes des allergies, quatrième maladie dans le monde selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Au cours des 20 à 30 dernières années, la prévalence des maladies allergiques a d’ailleurs considérablement augmenté dans les pays industrialisés. Aujourd’hui, 15 à 20% des enfants sont touchés par une rhinite et une conjonctivite allergique ou par un eczéma atopique. En ce qui concerne l’asthme, il touche entre 7 et 10% des bambins. Les allergies alimentaires sont quant à elles plus rares puisqu’elles touchent 5% des enfants mais elles sont toutefois trois fois plus fréquentes chez les enfants que chez les adultes.

Comment soigner les allergies à l’aide de l’homéopathie ?

Pour traiter l’origine de l’allergie, l’isothérapie va utiliser, de façon diluée et dynamisée, l’agent responsable de l’allergie (et ce, peut importe l’agent allergène). Cette technique va ainsi viser à améliorer la tolérance de l’individu, vis à vis des allergènes posant problème.  Pour le traitement d’allergie en France, on utilise l’hétéro isothérapie

L’hétéro isothérapie

Cette méthode utilise des médicaments homéopathiques élaborés à partir de l’allergène identifié.On les identifie soit à l’interrogatoire, soit grâce aux tests cutanés. Dans le cadre des allergies saisonnières, les laboratoires pharmaceutiques ont isolé la plupart des pollens responsables. On les retrouve soit isolés, soit en mélanges sous la dénomination : « Pollens ».

Pour les autres types d’allergies : poussières de maison, allergies alimentaires, allergies médicamenteuses, allergies professionnelles, il faut isoler la substance responsable, la recueillir, et faire fabriquer les médicaments par le laboratoire ou une pharmacie réalisant des préparations magistrales homéopathiques. Cette démarche est du ressort du spécialiste.

Tous les allergènes : œufs, poissons, chocolat, farine, poils de chat, produits chimiques, pharmaceutiques… peuvent être ainsi préparés.

A lire aussi : Traiter l’acné juvénile avec l’homéopathie

Pour élaboré le remède, le patient apporte son échantillon d’allergène au pharmacien, par exemple, dans le cadre des allergies aux poils d’animaux, quelques poils d’animaux.

Le but de ce protocole est d’introduire très progressivement en quantité infinitésimale les agents allergène dans l’organisme du patient, le traitement sera progressif et pourra se dérouler comme suit: 3 granules par jour en 5 CH durant 1 semaine; puis la même quantité en 7 CH la semaine suivante, en 9 CH la semaine suivante; en 12CH la semaine suivante; en 15CH la semaine suivante; en 30CH la semaine suivante.

Pour mettre en place ce protocole il est indispensable de consulter un médecin homéopathe qui saura cibler et élaborer un remède sur mesure.

Néanmoins, il y a certaines allergies que l’homéopathie peut soulager sans passer par des anti histaminiques de synthèse.

Quels remèdes homéopathiques adopter en cas d’allergie ?

Soigner la rhinite allergique chez l’enfant avec l’homéopathie

L’homéopathie se révèle particulièrement efficace lorsqu’il s’agit d’allergie de type ORL en période printanière. Il existe un Kit homéopathique spécialement conçu pour soulager les désagréments que peuvent rencontrer les enfants lors de cette intersaison, nez qui coule sans arrêt, éternuements à répétition, yeux irrités…

Dans le cas d’allergie avec les yeux qui coulent et qui sont irrités : HISTAMINUM 5CH 2 granules 3 fois par jour associé à EUPHRASIA 5CH 2 granules 3 fois par jour

  • Dans le cas d’allergie avec les ailes du nez irritées : HISTAMINUM 5CH 2 granules 3 fois par jour associé à ALLIUM CEPA 5CH 2 granules 3 fois par jour
  • Dans le cas où l’allergie provoque des éternuements à répétition: HISTAMINUM 5CH 2 granules 3 fois par jour ou plus en cas de crise aiguë associé à SABADILLA 5CH 2 granules 3 fois par jour
  • Dans le cas où l’allergie se traduit par des yeux et le nez irrités : HISTAMINUM 5CH associé à NAPHTALINUM 5CH 2 granules de chaque 3 fois par jour, espacer dès amélioration

Ce kit est particulièrement intéressant pour couvrir tous les symptômes liés aux symptômes d’une allergie saisonnière.

Il est également possible de prévenir le rhume des foins grâce à l’homéopathie en associant :

  • Pollens 15CH 5 granules de chaque le soir au coucher
  • Poumon histamine 15CH

Soigner l’eczéma des plus petits avec l’homéopathie

L’eczéma ou la dermatite atopique est une autre forme d’allergie récurrente chez les enfant, surtout chez les tout petits (3 à 5% de la population). L’atopie se définit comme une prédisposition héréditaire à produire de manière excessive des immunoglobulines de type E, au contact d’allergènes,  et à développer les manifestations d’hypersensibilité immédiate comme l’asthme et la rhinite allergique. L’eczéma se traduit par l’apparition d’un érythème dont la surface se couvre de vésicules fugaces suivies d’un suintement et d’une phase de réparation marquée par des croûtes.

A lire aussi : Généralités sur l’homéopathie et l’enfant

L’homéopathie offre plusieurs remèdes pour soigner les différents stades de l’eczéma :

  • Stade érythémateux: Apis Mellifica 15CH, lorsque l’œdème est rouge rosé avec prurit ; Belladona 9CH lorsque érythème est sec.
  • Stade squameux: Arsenicum Album 9CH lorsque l’eczéma est sec avec desquamation farineuse; Arsenicum Iodatum 9CH lorsque l’eczéma est sec accompagné de desquamation par petits lambeaux de peau
  • Stade vésiculeux: Croton Tiglium 9CH, lorsque l’eczéma est accompagné de vésicules devenant purulente qui laissent place à des croûtes jaunâtres
  • Stade suintant: Antimonium Crudum 9CH, lorsque les éruptions sont suintantes et situées au niveau du cuir chevelu et autour de la bouche, Mezereum 15CH, lorsque les vésicules contenant un liquide jaune visqueux se transforment en croûte brunâtres

Pour prévenir et éviter les risques d’allergies il est indispensable de soutenir et de renforcer l’immunité de votre enfant. En effet, le système immunitaire d’un enfant devient mature à 7 ans, c’est pour cela que les enfant sont plus souvent malades et plus fragiles face aux agents allergènes. Il saura d’autant plus intéressant de renforcer les défenses naturelles des plus petits s’ils sont nés par césarienne et n’ont pas été allaités. Les bébés nés par voie basse acquièrent des communautés bactériennes semblables à celles de leur propre mère, telles que les Lactobacillus, Prevotella et Sneathia spp, alors que les bébés nés par césarienne possèdent des communautés bactériennes semblables à celles rencontrées sur la surface de la peau, principalement les Staphylococcus, Corynebacterium, et Propionibacterium spp, leur flore bactérienne est alors incomplète, lorsque l’on sait que 70% de notre immunité est contenu dans notre microbiote…

Pour palier à ce manque et booster le système immunitaire de l’enfant, il alors primordial de :

Refaire leur communauté bactérienne en apportant des probiotiques et cela même dès la naissance: Lactibiane enfant de Pileje propose 5 souches de probiotiques essentiels pour l’enfant.

  • Faire des cures de Gelée Royale à chaque intersaison
  • Pendant la période hivernale, et au printemps complémenter  l’enfant avec de l’échinacée
  • Pendant les périodes à risque, déposer une goutte d’huile essentielle de Ravintsara sur chaque poignet de l’enfant (attention: pas avant 6 mois, à diluer avec une huile végétale pour les plus petits)
  • Sources:

Homéopathie et bébé, chez soin-et-nature.com

http://www.parents.fr/enfant/sante/allergies-de-printemps-pensez-a-lhomeopathie-78454

http://www.xn--homopathie-d7a.com/pathologies/allergie.html

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *